Noria al-Salam

Noria al-Salam de l’exposition international de Zarragoza2018

Noria Al-Salam pour l’exposition de Saragosse 2008 –
Oeuvre de Nicolas Tarek Camoisson & Marion Coudert

Noria al Salam fait l’œuvre d’art proposée par Nicolas Camoisson & Marion Coudert lors du concours des œuvres monumental de l’exposition internationale de Saragosse en 2008.

En Syrie, les norias de Hama élèvent l’eau depuis 2000 ans, du fleuve Oronte vers les terres. Majestueuses ambassadrices du génie hydraulique arabe, elles ont influencé, depuis des siècles, la réflexion sur l’élévation et la distribution de l’eau dans l’air méditerranéenne. Parmi les grande peuvent atteindre les 21 mètres de diamètre. 

Nawar Dzoua al Salam, accolée à l’Édifice de Cabecera qu’elle alimente, répond, par son ancestrale simplicité, aux technologies les plus avancées.
Mouvement éminemment poétique, elle est un espace de vie, un rythme en harmonie avec le passage des saisons. Son chant nous interroge sur notre rapport à l’eau et à la terre, sur l’équilibre urgent à définir entre notre besoin d’évolution et notre obligation d’écouter la nature. Passeuse d’eau, elle nous invite à devenir, à notre tour, passeurs de cultures, lien, passerelle entre les peuples. 

La roue mesure 16,50 mètres de diamètre (la plus grande d’Europe). Elle est composée de cinq essences de bois (chêne, noyer, mûrier, eucalyptus, peuplier) et comprend 24 bras et 96 godets et alimente plus de 75 litres d’eau par seconde. 

Elle a nécessité deux années de travail de la part des artisans de Hama, seuls détenteurs au monde de ce savoir-faire, dont 15 sont venus en mai 2008 la monter pour l’Exposition ZH2O .






16,30 mètres de diamètre 
15 tonnes de bois avec cinq essences (peuplier, mûrier, chêne méditerranéen, abricotier, noyer et peux être remplacé par de l’eucalyptus)
1 tonne de clous forgé

Les arbres et le montage au sol de la roue furent construits en Syrie dans les ateliers des artisans à Hama. Un séchage des bois pendant un an et transporter par conteneur en Espagne. Les clous furent réalisés dans nombreuses forges de la région de Hama.

Les derniers 15 artisans sont venu pendant un mois et demi à Saragosse. La plupart d’entre eux ont jamais pris l’avion, et même aller à Damas (capital de la Syrie). Leurs voyages…