BIOGRAPHIE

Photographie de Benoît Cary – Fès



Nicolas Tarek Camoisson

Vie à Bordeaux

Photographe et dessinateur/calligraphe français basé à Bordeaux. Né en France, il passe son enfance au Moyen-Orient où il vit entre la Syrie et le Liban et circule dans tout le monde arabe. Autodidacte, il tourne ses premiers films à 14 ans pour les Églises d’Orient à Damas. C’est après avoir réalisé des documentaires vidéo pendant sept ans, qu’ il devient assistant de photographes. Il se tourne ensuite vers l’image fixe et travaille comme photographe de presse et reporter de guerre pour plusieurs agences et médias arabe. De retour en Occident après 20 ans passés au Moyen-Orient, il se lance a la réalisation d’expositions ou il devient curateur. Il accroche plus de 100 expositions dont son travail Noria, les roues interdites. 

En 2008, il réalise une œuvre monumentale en bois, une noria (Noria Al-Salam) de 16,30 mètres de haut pour l’Exposition Internationale Zaragoza présenté en exposition aux Rencontres photographique Voies Off de Arles 2019. Publie de nombreux ouvrages, dont Les tréteaux du matin (2017) un travail de deux ans sur des producteurs aquitains et leurs lieux de production. Aussi Réinventer l’école (2018), un travail photographique sur les camps de réfugiés syriens au Liban (OIF). 

Le travail photographique de Nicolas se situe à la croisées de plusieurs chemins: il s’intéresse à l’humain, au transformation climatique, pour la protection des patrimoine et des coutumes. Co-fondateur de la maison d’édition Ici&Là, reportages poétiques avec Marion Coudert en 2015 et en 2019 crées les Editions Quatrième Ligne ou il commence à éditer des travaux photographique d’auteur/journalistique.

Depuis 20 ans, la grande partie des sujets qu’il aborde tourne autour de la problématique de l’eau et surtout dans les zones désertiques. L’univers de la mer s’ouvre à lui en 2019, moment de découverte, d’affronté une autre nature avec ces hommes. Un renouveau